André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé

Des activités sur toute la planète

André-Jacques Auberton-Hervé a saisi très vite l’intérêt de développer une croissance hors de France, dans une économie mondialisée. Son activité dans le domaine des composants électroniques a permis à l'entrepreneur de développer sa clientèle partout dans le monde, notamment en Italie et en Afrique du Sud. Avec une société cotée sur le second marché de l'Euronext dès 1999, André-Jacques Auberton-Hervé a pu résister à ses concurrents.

Un porte-drapeau de l'innovation

S'il est une figure de l'innovation française, c'est bien André-Jacques Auberton-Hervé. En dehors des disques en silicium, Soitec a également innové dans le secteur de l'éclairage LED et du photovoltaïque. Le sens de l'innovation d'André-Jacques Auberton-Hervé lui a valu d’obtenir, en particulier, le Prix de l’Audace Créatrice et le Trophée de l’entrepreneur innovant.

Parti de zéro pour développer un leader international dans le domaine de la microélectronique, André-Jacques Auberton-Hervé connaît le rôle important du monde de la finance. Selon le dirigeant, pour lutter à armes égales contre les plus grandes puissances, l’Europe va devoir épauler ses champions en se dotant des outils adéquats. L'Union européenne va devoir prévoir des outils financiers plus puissants, semblables au marché d'actions américain pour accompagner les entrepreneurs. "De l'audace !" est le titre d'un livre qu'André-Jacques Auberton-Hervé a écrit récemment, afin de faire profiter le maximum de monde de ses connaissances.

Un grand communicant qui partage ses idéaux

Au travers de ses différents rôles sur les plans français, européen et mondial,, André-Jacques Auberton-Hervé porte ses idéaux avec enthousiasme. Il salue évidemment les 100 milliards d'euros débloqués par l'Union européenne pour le développement de l'industrie de la microélectronique. Pour la sphère économique, André-Jacques Auberton-Hervé est avant tout un visionnaire.

Grâce à sa maîtrise du développement industriel, la start-up créée par André-Jacques Auberton-Hervé voit son effectif grimper de deux à presque mille collaborateurs en 10 ans. Le chef d'entreprise présente les qualités du parfait manager : excellente vision du marché et stratégie de recrutement optimale. En 1992, André-Jacques Auberton-Hervé fonde, avec Jean-Michel Lamure, la start-up Soitec. Le succès de l'entreprise s'explique par sa capacité à évoluer vers un marché de masse, celui des semi-conducteurs utilisés dans l’informatique, puis dans les PC et les consoles de jeu, et finalement dans les téléphones mobiles.